La noyade de la reine du Royaume du Siam

Spread the love

La noyade de la reine du Royaume du Siam a été l’objet d’une remise en cause historique des pouvoirs de la Famille Royale Thaïlandaise. Cette histoire tragique se déroule à la fin du XIXe siècle dans la Thailande actuel.

Le roi Ranma V, très aimé de ses sujets jusqu’à aujourd’hui, était épris d’une de ses Reines, Sunandha Kumariratana qui était également sa demi-sœur, puisqu’ils étaient les enfants de Ranma IV, et bien qu’il avait de nombreuses concubines, elle était de loin sa favorite.

Sunandha Kumariratana et son bébé.

Alors qu’elle voguait à destination du palais d’été, Bang Pa-In, son enfant dans les bras, et un héritier à venir dans son ventre, et qu’elle était accompagnée de gardes royaux, d’une vague son bateau chavira.

Elle tomba à l’eau, avec son nouveau-né. Elle ne savait pas nager. Les gardes médusés la regardèrent se noyer. Ses appels à l’aide furent vains et les quelques badauds qui assistaient à la scène et qui tentaient d’approcher la malheureuse pour la sauver étaient aussitôt pris en joue par un garde sur un autre bateau qui pointant leurs armes vers eux leur promettait la mort s’ils faisaient quoique ce soit.

Les badauds n’étaient pas très téméraires et n’insistèrent pas. Il faut dire que dans ce temps il était courant de chavirer sur le Chao Phraya et que les morts noyés n’étaient pas rares.

Chao Phraya, de nos jours.

Surtout une vieille légende a fini par raconter que si quelqu’un était sauvé, l’esprit du fleuve viendrait réclamer la vie qui lui appartenait.

Les minutes interminables se terminèrent par la mort de la Reine Sunandha Kumariratana, qui n’avait que 19 ans, et de son nourrisson. Car si sacrés qu’ils étaient, il était alors interdit à quiconque de toucher la Reine sous peine de mort et il n’avait d’autres choix que d’assister à la mort de la reine du Royaume du Siam.

Elles furent longuement pleurées par le Roi lui-même. Le garde fut condamné à la prison pour « meurtre », bien que son action ne soit dépendante que d’une application stricte de la Loi. La loi fut, évidemment abrogée après l’incident.

Quand au Roi, Il était si triste d’avoir perdu son épouse, sa fille et son héritier à naître, qui devait être son premier garçon, qu’il annula son voyage aux Etats-Unis afin de se hâter de terminer la construction du palais d’été, et d’y ériger un monument en leur mémoire. Si désespéré, qu’il garda les corps embaumés pendant 7 mois ornés de fastueux bijoux afin d’assurer les funérailles les plus dignes qu’il soit.

En résumé.

En 1880, parce qu’il était impossible d’après la loi de la toucher la Reine Sunandha Kumariratana, avec son bébé, se noya devant les yeux des gardes royaux qui ne firent rien, et qui même, empêchèrent quiconque d’intervenir.

 

Retourner vers l’accueil

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.