La tragique histoire de la comtesse Veronika

Spread the love

Dans les vertes collines de la Zagorje croate, au cœur du 15ème siècle, vivait une jeune femme d’une beauté exceptionnelle nommée Veronika. Née dans le village humble de Desinić, elle n’était pas de noble lignée, mais son charme et sa bonté d’âme lui valaient l’admiration de tous.

Un jour, le destin frappa à sa porte lorsque Frédéric II, le puissant comte de Celje, traversa la région. Fasciné par la beauté rayonnante de Veronika, il tomba follement amoureux d’elle, malgré ses origines modestes. Leur amour était pur et passionné, défiant les conventions sociales de l’époque.

Et si le comte était déjà marié et que son épouse Elizabeth de Frankopan vivait déjà loin de lui, tant leur relation semblait difficile, ils se retrouvèrent pour une reconciliation au château de la famille à Krapina. Une réconciliation qui prit une toute autre tournure. La comtesse fut retrouvée assassinée le lendemain. 

Plus de barrière, et plus de limite, malgré l’opposition de sa famille et de la cour, Frédéric II choisit d’épouser Veronika. Leur union provoqua un scandale, mais leur amour était si fort qu’ils bravèrent les critiques et les intrigues politiques.

La tragique histoire de la comtesse Veronika

Cependant, le bonheur de Veronika ne dura que quelques années. En 1425, alors qu’elle accompagnait son époux lors d’une expédition militaire, elle fut victime d’une terrible maladie. Malgré les soins prodigués, elle s’éteignit le 17 octobre, laissant Frédéric II inconsolable.

La mort de Veronika frappa durement le comte de Celje. Il ne se remit jamais de la perte de son amour et mourut quelques années plus tard, hanté par le souvenir de sa belle Veronika.

L’histoire de Veronika de Desenice devint une légende, célébrant un amour pur et tragique qui défia les conventions sociales. Sa mémoire est encore vénérée aujourd’hui en Croatie et en Slovénie, où elle est considérée comme une icône de l’amour et du courage.

Retournez vers l’accueil

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.